Centre de référence et d'urgence vétérinaire ouvert 24h, 7 jours sur 7

La lipidose hépatique

Maladie commune - La lipidose hépatique

La lipidose hépatique est une maladie affectant principalement les chats. Elle survient généralement suite à une situation angoissante pour l’animal causant chez lui une perte d’appétit (anorexie) , par exemple un déménagement ou un nouvel animal dans la maison. La lipidose peut aussi survenir suite à une maladie sous-jacente concomitante.

Quels sont les signes me permettant de suspecter une lipidose hépatique chez mon animal ?

Un chat souffrant de lipidose hépatique présentera une perte d’appétit et par conséquence une jaunisse dont la sévérité va dépendre de la durée de la condition. On peut observer une coloration jaunâtre de la peau au niveau du pavillon de l’oreille, des muqueuses buccales, et au niveau de la sclérotique de l’œil. Des vomissements, de la diarrhée et de la fièvre sont occasionnellement observés. Lorsque la condition progresse sans être traitée, des signes nerveux peuvent apparaître (dépression mentale, salivation excessive).

Comment peut–on diagnostiquer la lipidose hépatique ?

Plusieurs tests sont disponibles pour obtenir un diagnostic de lipidose. Il est possible de faire un bilan sanguin nous permettant d’évaluer la fonction des enzymes hépatiques. De plus, une radiographie abdominale permet de visualiser le foie dont la taille est augmentée lors de lipidose. Une échographie abdominale est souvent utile pour observer l’intégrité du foie et pour prélever un échantillon de foie. Cette dernière procédure est accomplie dans le but de visualiser les cellules et de confirmer le diagnostic de lipidose hépatique.

Comment peut-on traiter un animal souffrant de lipidose hépatique ?

Il est tout d’abord primordial d’assurer un support nutritif à l’animal. Pour que le foie retrouve pleinement sa fonction, l’animal doit manger régulièrement. Par contre, les animaux affectés de lipidose sont souvent anorexiques et présentent souvent des vomissements. Pour ces animaux, il est important d’assurer une alimentation par voie parentérale, c’est-à-dire à l’aide d’un tube à gastrotomie ou un tube oesophagien. De cette façon, il est possible de calculer la quantité de nourriture requise par l’animal pour assurer ses besoins énergétiques quotidiens et de lui administrer adéquatement.

Une fluidothérapie intra-veineuse est souvent nécessaire pour corriger la déshydratation qui accompagne habituellement l’anorexie. Des antibiotiques sont administrés selon l’état fonctionnel du foie. Des médicaments pour stimuler la faim peuvent être administrés à l’occasion.

Peut-on prévenir la lipidose hépatique?

Il est difficile de prévenir le développement de la lipidose chez le chat car les causes sont nombreuses et parfois difficilement contrôlables. Toutefois, il est recommandé de limiter les situations angoissantes qui pourraient déclencher une perte d’appétit car les chats sont particulièrement sensibles au changement.