Centre de référence et d'urgence vétérinaire ouvert 24h, 7 jours sur 7

La propreté

Soins de base - La propreté

Toutes les personnes vivant dans la maison doivent adopter les mêmes habitudes et le même vocabulaire de façon à faciliter l'apprentissage du chiot. Revoyez la feuille sur les Notions de base.

Renforcement positif: flattez, caressez et récompensez l'animal seulement lorsqu'il obéit à un commandement ou fait une bonne action. Évitez les caresses en d'autres moments, ceci permettra au chien d'être davantage réceptif à l'apprentissage. Autrement dit, pas de caresses ni de récompenses "gratuites". Ceci permettra au chiot de développer également son autonomie.

Nourrissez en suivant un horaire discipliné, c'est-à-dire donnez les quantités recommandées de nourriture divisées en 3 repas par jour, à des heures fixes (même la fin de semaine!). Après 20 minutes, retirer la nourriture et laisser un peu d'eau. Le chiot aura envie de faire ses besoins 10 à 20 minutes après son repas: soyez prêts à le sortir !

Sortez régulièrement à l'extérieur avec le chien, en le tenant en laisse, toujours par la même porte. Choisir un endroit où il pourra faire ses besoins, été comme hiver, et toujours l'emmener à cet endroit en disant "toilette", "pipi" ou le mot que vous aurez choisi d'utiliser. Le tout doit se faire avec enthousiasme; le chiot doit avoir du plaisir à faire ce que vous lui demandez et cela doit paraître dans votre de voix. Utilisez un timbre de voix stimulant et joyeux; si vos voisins vous regardent avec un air curieux, c'est que vous avez la bonne méthode! Une fois rendu à l'endroit propice, vous pouvez jouer avec le chiot et le stimuler; vous remarquerez qu'il ne tardera pas à faire ses besoins. S'il s'exécute, félicitez-le à l'instant même: "Bon chien !", et en lui donnant une petite récompense s'il le faut (morceau de biscuit pour chiens). Rappelez-vous, vous n'avez que .4 seconde pour exprimer votre contentement, il est donc important de le récompenser au moment même où il fait la bonne action. S'il ne fait rien après 5 minutes, il ne sert à rien de rester plus longtemps dehors. Si vous avez une cage, remettez-le dedans plutôt que de le laisser libre dans la maison, ou encore tenez-le en laisse à l'intérieur afin d'avoir un œil constant sur lui.

Si vous le surprenez en train de s'accroupir pour faire un besoin dans la maison, vous pouvez lui dire "NON" en "grognant", mais doucement, surtout sans le taper. Emmenez-le immédiatement à l'extérieur et, là, faites-lui une démonstration de joie en lui disant les mots choisis pour désigner sa toilette. Qu'il fasse ou non des besoins, il faut être content une fois à l'extérieur; c'est le contraste dans votre expression qui lui permettra de faire la différence.

Si vous trouvez de l'urine ou des selles dans la maison ou que vous le surprenez juste après que ce soit fait, ignorez les dégâts et ramassez-les lorsque l'animal ne peut vous voir. Il ne sert à rien de gronder le chiot, il n'associera pas son dégât avec la punition, même s'il prend un air piteux. Après une seconde, l'action est déjà passée et oubliée pour le chiot en apprentissage. Il prendra un air piteux, mais ne pourra pas faire le lien avec le fait qu'il a éliminé plus tôt au mauvais endroit. Ne lui mettez surtout pas le nez dans son urine ou ses selles, il n'apprendra pas plus où il doit les faire, et deviendra vite confus, en pensant qu'il n'a pas le droit d'éliminer! Il tentera alors de le faire en cachette !

Pour nettoyer un endroit souillé de selles ou d'urine, évitez toute solution à base d'ammoniac (ex: Lysol), car l'odeur de ce produit, proche de l’odeur de l’acide urique, pourrait inciter l'animal à retourner à l'endroit souillé. Une fois nettoyé avec un savon, vous pouvez rincer avec une solution 1/2 vinaigre et 1/2 eau, ce mélange permettant de masquer les phéromones (hormones propres à chaque animal dont les odeurs sont imperceptibles par notre nez humain) et les odeurs d'urine.

La cage

La cage ou "maison" représente le terrier, l'abri, la sécurité pour le chien. C'est un besoin pour lui. Pour la maison, prévoyez une cage grillagée adaptée à la taille du chien une fois adulte. Les dimensions devraient lui permettre de se coucher sur le côté en étirant ses pattes sans que ses doigts ne dépassent au travers du grillage ainsi que d'étendre ses pattes devant lui lorsqu'il est couché à plat ventre. Pendant la croissance du chiot, restreindre l'espace dans la cage avec un panneau ajustable, de façon à ce que l'espace libre ne soit pas plus grand que l'espace qu'occupe le chiot couché avec ses pattes étendues devant lui. Renseignez-vous auprès du fabricant de la cage pour vous procurer un panneau séparateur en grillage conçu à cet effet. Autrement, vous pouvez vous bricoler un panneau de Plexiglas ou de plastique; évitez le bois, votre chien risque de s'y écorcher les coussinets ou d'en gruger une partie ! Un chien ne voudra pas faire ses besoins à l'endroit où il dort. Il est donc plus rapide de rendre un chiot propre lorsqu'il vit dans une cage. En plus, la cage l'empêchera de briser des objets dans la maison en votre absence ou la nuit. Il faut habituer graduellement le chiot à sa cage; il faut rendre le tout agréable et non stressant, ce ne doit pas être une punition. Avec du plaisir, on peut arriver à l'y habituer. Vous pouvez aussi lui offrir une gâterie chaque fois qu'il y entre.

L'enseignement à la propreté est une étape très importante dans l'éducation du chiot, aussi bien prendre le temps qu'il faut pour partir du bon pied !

N'hésitez pas à demander conseil à des professionnels à ce sujet, nous sommes là pour vous informer.

Préparé par :
Catherine Drolet, dmv et Jean Lessard, éducateur canin HVRS